top of page

Loup y es-tu ?

L’enfance est ce moment de naïveté où s’entremêlent féérie, imagination et poésie nourries par les contes et légendes. Leurs illustrations fantastiques ont largement contribué à mon imaginaire. L’enfance est également hantée par les incompréhensions et inquiétudes d’un monde adulte perçu souvent comme obscur et menaçant.

Composer mon regard en une succession de diptyques est une façon de présenter cet entrelacement. Peur et poésie s’enchâssent dans le regard du spectateur, lui laissant le champ libre pour recomposer l’image intérieure de sa propre enfance. Ainsi peut-il passer d’un espace à l’autre, libre à lui de refonder –au besoin ou pour le plaisir - son propre récit et de retrouver cette perception du monde, et de réfléchir à celui qu’il donne à voir.

Dans les images l’enfant est à la fois spectatrice, dubitative, inquiète, perdue et curieuse. Elle se perd dans un décor naturel fantastique, tantôt d’apparence animale menaçante ou tantôt brumeuse. Le décor végétal d’un graphisme appuyé est asséché, mais l’élément humide est tangible. Cette ambiance renforce le caractère angoissant et énigmatique du monde adulte. Mais elle rappelle aussi la capacité de notre regard à le transformer pour le rendre plus acceptable comme le ferait la pensée de l’enfant qui recourt à la magie pour apaiser ses angoisses.

Exposé à Saint Denis de la Réunion en 2014 - Curateur : Patrick Singaïny - Livre paru aux Editions Azalées - Article dans Témoignages 

bottom of page