Histoire.s latentes

Il y a quelques années, ma professeure d’arts plastiques m’a remise une boite et m’a dit : « ton médium est la photographie. Un jour, tu en feras quelque chose ».

Dans la boite, 241 négatifs, portraits vraisemblablement de studio, d’anonymes, datant, d’après leur coiffure, leurs vêtements, leur pose, des années 1930 à 70. Elle avait été déposée dans son bureau, sans plus d’informations, alors qu’elle enseignait dans un établissement scolaire parisien dans les années 90.

Qui lui a remis ces images ? Qui était ce photographe de studio ? Et qui sont tous ces anonymes ? Pour quelle raison avaient-ils demandé ce portrait photographique ? Quelle était leur vie, leurs secrets ?

La découverte de tous ces visages fut émouvante, ainsi que les questions qui se bousculaient à leur sujet. Ils ont demeuré là, sur une étagère, et dans mon esprit, encore quelques années. Maintenant que j'ouvre la boîte, que viennent-il me raconter ?

Je veux également par ce travail questionner les limites de la photographie, son process de production, sa reproductibilité, sa bi-dimensionnalité, son incapacité à dire ce qui est, malgré le rôle historique de témoin que l’histoire lui a assignée depuis son invention. En particulier la photographie « d’identité ». Que nous disent ces portraits photographiques esthétisés des personnes représentées ?  Quelle est la part de vérité et la part de nous-mêmes qui brodent autour de chaque image des fragments d’histoire ?

Ma démarche plastique s'appuie sur des expérimentations sur le processus argentique pour explorer son support, les effets de la chimie, le volume et mixer des techniques issues d'autres médiums.

EXP-PROJECT

Ce projet s'inscrit dans le cadre du cours EXPERIMENTAL PROJECTS MENTORSHIP 2022-2023 proposé par Agora School of Experimentation fondée par les créateurs de l'EXPERIMENTAL PHOTO FESTIVAL de Barcelone, et sera ponctué par une exposition collective au festival en juillet 2023.